enfance

Mais que sait-on de ces solitudes là, de ces  silences d’enfance, de ces imaginaires libérés des contraintes et des convenances ?  Je me souviens de mes rêves en Technicolor, cachés entre mes tresses comme des trésors . Rien qu’ à moi. Il me reste de ces années là , précisément celles-ci, le goût du silence…

le sourire béat du dilettant

Après avoir enterré ses illusions* il prit donc le temps de jouir de chaque instant des précieux jours qu’il lui restait à vivre. Bien sûr ses proches qu’il ne put éviter de façon constante  lui firent des minauderies et des pattes de velours, ils portaient tous leur crêpe sur la figure. Il les ignorait ou ne…

le jugement dernier

Putain que c’est beau ! tous ces rouges, ces bleus vifs … cette orgie de couleurs lui réchauffe les os. Pas le cœur, non. Son cœur est aux abonnés absents. Il ne ressent plus rien, plus de sentiment, plus de douleur, plus de troubles, c’est le vide, le néant. Il n’a plus de cœur, Ou…

la femme wonderbra

Ce soir la rame de métro pue l’angoisse, la peur , la fatigue, elle semble collecter ces humeurs glauques jusque dans les égouts souterrains de la ville. Les yeux fuient, se réfugient entre les pages d’un livre, se ferment sur un sommeil feint , personne ne cherche plus la reconnaissance dans les yeux d’autrui que…