enfance

Mais que sait-on de ces solitudes là, de ces  silences d’enfance, de ces imaginaires libérés des contraintes et des convenances ?  Je me souviens de mes rêves en Technicolor, cachés entre mes tresses comme des trésors . Rien qu’ à moi. Il me reste de ces années là , précisément celles-ci, le goût du silence…

clair-obscur

Trop de lumière crue, blanche, et bleue. Mes yeux sans doute trop clairs s’irritent et pleurent, s’aveuglent. Laissez-moi tamiser la lumière.La filtrer. La contrer. La déjouer. La noircir. Tirer des tentures, entrebailler des persiennes et des volets à claire-voie, baisser des jalousies comme mes paupières s’inclinent sous les rayons d’un soleil trop dur. Protéger mes…