La mauvaise mine de l’érotisme zen et branché

Un journaliste de France Inter me demanda il y a quelques années si l’on pouvait vraiment renouveler le texte érotique. Tout n’était-il pas dit et montré en matière de sexe depuis belle lurette, questionna-t-il  d’un ton vraiment désabusé. Le sexe en texte visiblement l’ennuyait. J’ai pensé que ça ne devait pas être rigolo de faire…

Tabou au Salon du livre de Paris

Je serai présente sur le stand des éditions Tabou le samedi de 11 heures à midi et le dimanche de 14 heures à 16 heures, pour mes livres L’Emprise des femmes, et S’inventer un autre jour.