la femme d’octets

Il a fallu que je trouve un succédané au tabac , alors  le clic a remplacé  la clope du matin, la meilleure,  l’irremplaçable. Il faut bien dire que ça marche, une addiction en vaut une autre, le café près du clavier, je clique, et reclique, clic, clic clic, comme autant de bouffées sans inspiration.  Pas sur des…

enfance

Mais que sait-on de ces solitudes là, de ces  silences d’enfance, de ces imaginaires libérés des contraintes et des convenances ?  Je me souviens de mes rêves en Technicolor, cachés entre mes tresses comme des trésors . Rien qu’ à moi. Il me reste de ces années là , précisément celles-ci, le goût du silence…

les yeux noirs de Louise

  Le soleil a froid lorsque les yeux noirs de Louise se refusent. Ça commence toujours comme ça. Les rayons d’un soleil fluorescent me glacent parce que Louise s’égare et fuit. Un bruit sourd tape contre mes tympans. C’est le vacarme de la peur. Impuissant, j’aperçois une ombre blanche prendre ses jambes à son cou…

je produis et consomme du rêve

L’homme vocifère, se débat et hurle. – Votre putain de vie n’est qu’une fiction aliénante,  moi, mes rêves sont ma réalité! Vous êtes dressés aux désirs artificiels, à l’immédiateté, au devoir de consommer, au lavage de cerveau, au gavage à l’entonnoir par tous les trous, d’images et de produits  inutiles de merde. C’est cela qui…