le divan

Il a la tête dans sa main, dort peut être, ou s’emmerde. C’est mon psy. Je lui raconte des horreurs en regardant le plafond. Je ne sais rien de lui. L’effet de mes mots sur lui.  Sur son psychisme. Ce n’est pas un robot ce type, il se nourrit des vices de forme de ses…