Messaline, impératrice et putain – généalogie d’un mythe sexuel

  [ ..et voila qu’elle ferme la dernière porte de la cellule, brûlant encore de la fièvre de sa vulve engourdie, et fatiguée du mâle, mais non pas rassasiée..]. Juvénal  Si Messaline est abjecte pour le poète satirique Juvénal, son nom est resté ensorceleur pour des siècles et des siècles…Tant d’audace transgressive et de dépravation  défient  les plus…

La nuit scoptophile de Stéphan Lévy-Kuentz

Ma chronique sur ce livre est  sur → le Salon Littéraire. J’y explique la démarche étonnante  du photographe et rends compte de ma lecture de l’essai. La Nuit scoptophile – Stéphan Lévy-Kuentz- editions Dumerchez – A paraître le 16 janvier 2014 – 19 euros →  Retour Accueil

menottes et phallus au banc des accusés

Cela fait pas mal d’années maintenant que des boutiques de charme proposent à visage découvert, vitrines ouvertes, des jouets et autres frivolités coquines, tels que godemichés, plugs, menottes, huiles de massage, lingerie etc…Ces boutiques ne se veulent  pas sex-shop mais espaces dédiés aux adultes et aux jeux amoureux, ils sont d’ailleurs fréquentés joyeusement par des…

érotisme pour l’élite, porno pour les masses

Le texte qui suit  provient du site MOUVEMENT  INTERNATIONAL POUR UNE ECOLOGIE LIBIDINALE  (M.I.E.L) . Oui, figurez-vous que cela existe..(Ce site  est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité. ) Je vous laisse seul juge des concepts que ce mouvement défend ou combat. Il m’a semblé intéressant de mettre en lumière…

le sexe, gai savoir et expérience majeure

« L’amour, je veux dire l’amour physique reste l’épice de ma vie, la parenthèse magique dans notre monde de labeur et de fins de mois. Je ne le considère pas du tout comme une saine distraction, encore moins comme une  activité pulsionnelle qui me serait obligatoire, une sorte d’épanchement d’un trop plein d’énergie. Je déteste l’affreuse et simpliste théorie énergétique de la sexualité, l’orgasme pensé comme une sorte de décharge nerveuse, d’évacuation d’un trop plein, de grosse commission comme on le rencontre dans les romans de Houellebecq….