Jardin de mémoire sans chrysanthème, cercueil écolo

C’est la faute à Poincaré, nous raconte  Alain Baraton, si le chrysanthème, fleur symbolisant l’amour éternel, est devenu la fleur emblématique de la mort et du souvenir. Je n’aime pas cette fleur sans arriver à savoir si c’est parce que je l’ai vue depuis toute petite fleurir les cimetières, ou si c’est en raison du port érigé de sa…

Lovin’nuke de Jérôme Leroy

Ce livre numérique paru aux éditions SKA (100% numériques) est de format très court (23 pages) , idéal donc pour une lecture dans les transports en commun. D’ailleurs, d’une certaine façon,  il s’agit bien de transports en commun dans Lovin’nuke…Nuke, signifie bombe. Elle sera sexuelle et atomique…C’est le grand voyage que nous conte Jérôme Leroy,…

L’enterrement des illusions

Il se répétait ça… deux mois…soixante jours…deux mois…deux mois… Il avait fallu aux mots du médecin trois heures pour pénétrer le cerveau de Louis et s’y imprimer définitivement. Il tentait de donner à cette notion du temps imparti à sa fin de vie, un sens. Rien ne s’affolait en lui. Pas la moindre tachycardie. Il eut juste la…

L’érotique des cimetières – André Chabot

Ne manquez pas de découvrir ce très bel ouvrage, L’érotique des cimetières d’André Chabot,  dont je vous parle sur  → Le Salon Littéraire  Photos © André Chabot  – reproduction interdite . Allez vous balader sur le site de l’auteur,  étonnant personnage passionné par les cimetières du monde entier et par l’art funéraire L’érotique des cimetières est édité…

la course à la mort – du taureau et de l’homme.

En consultant mes archives de listes de blogs que je visitais dans le passé, j’ai retrouvé ce texte -mais hélas pas le blog dont l’intitulé était  « regardez dans la fêlure »  ,  j’aurais aimé insérer un lien pour redonner à l’auteur une visibilité- C’est un texte qui déplaira, forcément, puisqu’il traite de la corrida. Cependant, il…

Epilogue (1)

On doit compte de sa vie aux autres, de sa mort à soi seul.  La meilleure est celle qu’on choisit… Sénèque, lettres à Lucilius Epilogue  (1) Elle m’a dit ça la veille au soir sur un ton définitif qui défait et conclut. Son appel téléphonique sonne le tocsin, ses r martelés s’enfoncent dans mon cerveau,…

sur le chemin de la mort , la consolation

La mort n’est  probablement pas le sujet estival par excellence,   mais  l’été n’est-il pas aussi et surtout l’instant privilégié pour prendre le temps de réfléchir  à l’ombre d’un arbre afin d’exploiter enfin toutes nos ressources intérieures, vous savez ce potentiel que nous sabordons avec entêtement et masochisme à longueur de vie… L’émission du week-end le…

se survivre (3)

ce texte fait suite à ceux-là : 1 l’enterrement-des-illusions/ 2 le-sourire-beat-du-dilettant/ Evidemment, plus il se rapprochait du terme de sa vie, plus il en goûtait les  infimes joies éphémères avec jubilation.  Rien ne semble meilleur que la fin d’une bouteille. Non qu’il fut déjà un peu mort, il assista  pourtant à la mascarade pathétique des…

le sourire béat du dilettant

Après avoir enterré ses illusions* il prit donc le temps de jouir de chaque instant des précieux jours qu’il lui restait à vivre. Bien sûr ses proches qu’il ne put éviter de façon constante  lui firent des minauderies et des pattes de velours, ils portaient tous leur crêpe sur la figure. Il les ignorait ou ne…

ligne de fuite

…………. – alors ce n’est pas moral, pas naturel, je ne sais pas moi …. mais quand même ! – s’il faut laisser faire la nature, alors on ne doit pas chercher à nous faire vivre comme des immortels, on n’est pas des dieux. un coup ça vous arrange la nature, un coup ça vous dérange….

la censure sur ARTEBLOG/ le silence de l’adieu

j’arrive de la planète ARTE, qui  se vante de proposer un espace de libre expression sur sa plateforme de blogs. je n’ai publié que de modestes textes, en rien subversif. cependant,  quasiment à chaque texte publié, les modérateurs de façon autoritaire et sans en donner le motif  me les mettent hors ligne . or, il…

larmes de mort

l’enfance sacrifiée sur l’autel de Mars, l’enfant, arme de MORT, l’enfant dressé à la mort, à la traque de tout ce qui vit et bouge, l’enfant tueur nourri au sein de la guerre, l’enfant que le père arme , élevé sous le ventre de la HAINE, l’enfant abreuvé de sang gerbe secrètement son horreur dans…