La mauvaise mine de l’érotisme zen et branché

Un journaliste de France Inter me demanda il y a quelques années si l’on pouvait vraiment renouveler le texte érotique. Tout n’était-il pas dit et montré en matière de sexe depuis belle lurette, questionna-t-il  d’un ton vraiment désabusé. Le sexe en texte visiblement l’ennuyait. J’ai pensé que ça ne devait pas être rigolo de faire…