« Epilogue selon Marguerite » également en format numérique

Désormais , en plus du format papier disponible en librairie et sur les sites internet, vous pouvez lire mon dernier roman Epilogue selon Marguerite en format numérique (e-pub) au prix de 2.99 €  à télécharger sur → le site FNAC KOBO qui offre l’extrait des premières pages. Ce roman  interroge le droit à disposer de notre…

Prix du livre numérique 2013 Youboox

Mon roman numérique Epilogue, édité chez Edicool, figure dans la →  sélection du prix du livre numérique Youboox 2013.   Le vote des lecteurs et du jury aura lieu du 16 septembre au 31 octobre 2013, et la remise des prix aura lieu en novembre 2013 au Labo de la BnF. le livre est gratuitement téléchargeable sur le site…

Epilogue, mon roman numérique aux éd. Edicool

                                               Mon dernier roman paraît  le 20 mai aux éditions Edicool, maison d’édition numérique ( chez laquelle j’ai  participé en 2012 à  un collectif de la collection « les 10 »   Vacances pourries) Actualisation : Epilogue…

revue de presse : de la longévité au plaisir féminin

Samedi matin, en arrivant au  salon du livre de La Rochelle,  petit café-croissant avec Sud-Ouest et Le Monde, histoire de m’énerver un peu. Avez-vous remarqué combien la lecture  matinale des quotidiens et les infos des radios nous  lissent toujours le poil dans le mauvais sens ? Revue de presse : j’ai choisi de vous parler de…

Epilogue (3)

Suite de Epilogue (1) et Epilogue (2) La vieille femme, pour me tirer du mutisme ahuri qu’avait provoqué ce bagage m’a questionnée sur l’état de ses finances. Elle voulait aller au restaurant. Jamais, depuis deux ans, elle ne m’avait demandé quoi que ce soit. – Cela ne changera pas grand chose à votre situation financière….

achever sa vie

…….Ce n’est pas facile d’achever sa vie, même pour les petites gens. Elle dérive au fil de ses pensées décousues, se demande si René après avoir couru et nagé et pédalé, encore et encore, deviendra aussi dément que sa femme et sa belle-mère, ça ferait trois pauvres bougres dans le même logis, un vrai remède…