Critique de Que sais-je du rouge à son cou

A propos de  de mon roman Que sais je du rouge à son cou ?   une nouvelle  critique  publiée sur Esprits libres – Pluralismes J’en profite pour signaler que ce titre est désormais aussi disponible en version papier.        ⇒ Sur Amazon par ex Extrait de la critique d’Esprits libres  : Tu me tues, tu me…

La mauvaise mine de l’érotisme zen et branché

Un journaliste de France Inter me demanda il y a quelques années si l’on pouvait vraiment renouveler le texte érotique. Tout n’était-il pas dit et montré en matière de sexe depuis belle lurette, questionna-t-il  d’un ton vraiment désabusé. Le sexe en texte visiblement l’ennuyait. J’ai pensé que ça ne devait pas être rigolo de faire…

Prix de la nouvelle érotique : une performance diabolique

Sur le Salon Littéraire  et sur Impermanence  , je vous ai déjà parlé du lancement du  Prix de la nouvelle érotique initié par les Avocats du Diable en lien avec  les éditions Du Diable Vauvert,  mais une petite resucée s’impose, histoire d’énerver un peu la plume des auteurs désireux d’y participer et de faire venir…

Derniers jours d’été, de Claude Alter

Derniers jours d’été  met en scène  des liens sulfureux, l’homosexualité masculine et le tabou de l’inceste entre adultes. Le format  de ce texte érotique et transgressif,  est celui de la pièce de théâtre mais il peut se lire comme un roman, comme ceux… de la Comtesse de Ségur, chaque personnage étant nommé lorsqu’il s’exprime, dans…

concours Prix de la nouvelle érotique des Avocats du diable

Les Avocats du diable mijotaient depuis un bon moment ce Prix de la Nouvelle érotique, ils nous ont fait languir et  je dois dire que comme toujours l’attente a du bon car les modalités de participation sont savoureuses  : à l’heure du changement d’heure dans la nuit du 24 au 25 octobre, les participants au…

la masturbation, de quoi j’me mêle !

Je vais faire ma bégueule. Même si j’écris des cochonneries dans certains de mes livres et milite pour une sexualité sans entrave.  Si la littérature peut -et doit- s’emparer de tout ce qui anime, fait vivre et crever l’humanité jusque dans ce qu’elle a de plus intime, je crois être sacrément dubitative en ce qui…

« L’Eau à la bouche » réédité chez Numeriklivres

L’eau à la bouche, mon recueil de textes érotiques publié en 2009 change de maison d’édition,  il est  réédité chez Numeriklivres  dans la collection Sextasy. Des textes courts, juste sensuels ou très crus, des contes pour grands  pas sages.  Une lecture à grignoter en égoïste ou avec son partenaire pour le plaisir d’évoquer le désir, tous…

On parle littérature érotique sur l’île d’Oléron

Ce mardi 28 juillet, il fait frisquet sur les plages de l’île,  mais nettement  plus chaud à la Médiathèque Médiatlantique de St Georges d’Oléron. De 17 heures à 19 heures j’y suis invitée pour parler avec vous de littérature érotique. De quoi vous réchauffer avant l’apéro en terrasse. Accès libre pour public de plus de…

est-ce grave si ma femme lit des livres érotiques ?

……….. ma femme lit des livres érotiques . Sur ce blog, dans les mots-clefs qu’utilisent des visiteurs d’un jour, cette interrogation est récurrente, ils s’inquiètent des chaudes lectures de leurs femmes… Alors, Messieurs,  cessez de vous faire un sang d’encre si votre compagne lit des livres érotiques et considérez plutôt que vous avez de la…

S’inventer un autre jour, en format numérique

Mon recueil de nouvelles → S’inventer un autre jour publié aux éditions Tabou est désormais aussi disponible en format e-pub et kindle ________________________________________________ un avis de lecteur sur Babelio : Six nouvelles, réparties sur deux cent vingt-deux pages, presque de petits romans. Anne Bert nous livre ici des textes violents, enflammés, revendicateurs. Tour à tour,…

Réédition de Rebecca

Voici pour l’été une très plaisante lecture érotique. Rebecca est une femme mature, riche, sensuelle,  qui s’éprend de Julian, un  jeune amant d’un soir. Julian se révèle si doué au lit qu’elle lui propose d’en faire un étalon à louer pour des femmes de luxe. Voilà qui change un peu de la donne séculaire en…