Et le sexe entra dans la modernité, de Frédéric Tachou

Communément, la pornographie est  considérée, analysée et commentée sous le prisme de la moralité. Confrontés à l’érotisme et à son esthétisme, les commentateurs relèguent le porno à la vulgarité, l’obscénité, la laideur et au business du sexe sans vraiment en dire autre chose, comme si la pornographie était une chose hermétique produite par le diable….