Les déroutées de Christel Delcamp

deroutees800

Les déroutées de Christel Delcamp,  vient  de paraître aux éditions Numeriklivres dans la collection L’intime que je pilote décidément avec beaucoup de joie. Les lectrices et  les lecteurs vont aimer les femmes très fort en lisant ce livre, elles y sont à la fois fragiles et redoutables, d’une résilience qui prend au ventre. Ce que peuvent faire les femmes force l’admiration.

Ce roman si loin de la romance, vous embarque dans un road-trip en compagnie d’un trio de femmes  en cavale  : l’incroyable  fillette Coco, sa mère Doris et la fringante et taiseuse  grand-mère Hélène. Une histoire de femmes donc, en proie à la brutalité des hommes.

Leurs relations sont âpres comme leur vie, brusques, et pourtant  l’émotion et la tendresse sont à fleur de peau. Leur langage est à l’image de ce que la vie leur a réservé : l’enfant a le verbe leste, le questionnement incessant et  la grammaire récalcitrante, la mère la métaphore lapidaire et la grand-mère ne brille pas par sa diplomatie lorsqu’elle ne se tait pas, ce qu’elle préfère faire perdue dans un secret.  L’enfant fait basculer leur vie, terrorisée par le Scorpion le prédateur qui tabasse sa mère, la fillette déclenche un cataclysme en terrassant l’ogre.

Délicat et pourtant raide comme un direct à l’estomac,  le texte est  une ode contemporaine aux filles et aux femmes qui ont dégusté sans gémir et se permettent enfin d’être ce qu’elles sont : fragiles et puissantes, pudiques et crues, rebelles et drôles malgré leurs peurs, un doigt d’honneur  vengeur prêt à dégainer. Parce que celles-ci  iront jusqu’au bout de leur délivrance,  prêtes à tout portées par l’amour filial . Pas de happy-end gnangnan qui n’arrive jamais dans la vraie vie, pas non plus de morale moralisante, juste l’amour plus fort que tout et cette force de vie à vous redresser un bossu.

La narration est remarquable parce que l’intimité de la gamine et celle des deux femmes sont superbement révélées sans que rien ne soit exhibé. C’est grave et souvent drôle,  ça érafle l’âme et pourtant réchauffe le cœur, Christel Delcamp, dans ce deuxième roman, confirme un réel talent d’écriture, ne passez pas à côté de cette jeune écrivaine prometteuse.

Les déroutées, Christel Delcamp, Editions Numeriklivres, collection l’intime, 302 pages, 6.99 euros.


→ Les autres titres de la collection L’intime


Disponible sur le site de l’éditeur et aussi au format ePub et/ou Kindle sur iBookstore Apple, Amazon.fr, ca et com, Kobo France et Kobo Canada, Google Play, Archambault.ca, ePagine.fr, FNAC.com, Bookeenstore, Chapitre.com, Relay.com, Decitre, Cultura, Nolim Carrefour, Feedbooks et +

Pour lire le format numérique sans liseuse ni tablette, des solutions toutes simples sans aucun frais :

  • – Si vous naviguez sous Mozilla, vous pouvez lire dans les mêmes conditions que sur une liseuse  sans télécharger de logiciel spécifique, en ajoutant simplement  → le module EPUBReader .

  • Et pour tous, vous pouvez aussi  télécharger le logiciel de lecture →  Kindle pour PC et ordi

  • Pour le format e-pub, le logiciel → Kobo pour Pc ou ordi portable

    _________________________________________________

→ Retour Page d’accueil et chroniques