La nouvelle collection {L’intime} chez Numériklivres : appel à textes

THE GREAT

→ La fabrique de L’intime

Je suis ravie de vous informer que je dirige désormais une  nouvelle collection chez Numériklivres, centrée sur l’Intime et  c’est d’ailleurs le nom de la dite collection  qui n’est  pas de registre érotique même si le corps, le sexe et le désir peuvent aussi parfois la hanter.

Un appel à textes est d’ores et déjà lancé, vous trouverez sur le site de l’éditeur toutes les informations concernant la ligne éditoriale et l’envoi des manuscrits.

Je recherche des auteurs partants pour cette aventure sur  seul support numérique (bien que la version papier puisse exister par après) et espère  réunir dans cette collection des voix bien trempées qui chacune esquissera à sa manière et déclinée sur tous les tons, la géographie de l’intime  ainsi que je l’ai expliqué à Jean-François Gayrard  →  dans l’entretien que nous avons eu.

J’attends donc vos manuscrits et faites circuler l’appel à textes !

Contact : intime[{arobase}]numeriklivres.info


Actualisation du 15/06 :  On me demande par mail quel est le format des manuscrits. Les textes doivent comprendre au minimum 22 000 mots environ, ce qui correspond grosso modo  à 100/120 pages papier. Et plus bien sûr. La collection numérique L’intime  n’accepte pas de format  très court.

D’autre part, je précise que l’intime est un univers très vaste qui n’est par contre pas formaté,  et il sera très intéressant que les textes ne se ressemblent pas. Par exemple, cet été paraissent DES HOMMES SUSPENDUS de Tang Loaëc, et LES DEROUTEES de Christel Delcamps (début août) : deux atmosphères singulières,deux thèmes très éloignés mais qui traitent de l’intime et chamboulent.

 

elfriede stegemeyer
elfriede stegemeyer

Je publierai prochainement  sur Impermanence un série d’images sur le thème de L’Intime.

______________________

→ Retour Page Accueil et chroniques