Quand des employeurs interdisent le badge Je suis Charlie

Capture

Plusieurs employeurs ont interdit à leurs employés d’arborer le badge Je suis Charlie pour, selon les directions, ‘les protéger » dans l’exercice de leurs fonctions.  Des employeurs  donc qui font marquer des points aux terroristes ceux-ci cherchant à nous terroriser et à nous museler.

Chaque citoyen français est libre d’afficher la devise de la nation au moment où celle-ci est bafouée par les ennemis de la liberté de pensée et d’expression et cela même pendant leur journée de travail. La Poste, puisqu’il s’agit en partie d’elle, devrait même afficher le badge dans leurs bureaux ouverts au public. Il ne s’agit pas d’un acte politique partisan mais d’un acte citoyen qui engage la conscience patriotique  dans le pays des Droits de l’Homme, et plus que cela la conscience humaniste. En tant de guerre, ces précautions peureuses seraient douteuses, la résistance à la barbarie nécessite du courage en toute circonstance.

Il y a derrière ces réactions et arguments  hypocrites une posture de soumission, celle-là même que n’a cessé de dénoncer l’équipe de Charlie Hebdo. De petites en grandes compromissions, la porte est largement ouvertes aux dérives, refuser aux employés ce badge  citoyen c’est commencer à se  mettre à genou et à les forcer à se mettre à genou. Alors respect  a celui qui a préféré quitter son poste plutôt que de se soumettre.

→ Retour Page d’Accueil