A toute volée, la fessée érotique numérique

 

Capture

A toute volée est un recueil de textes érotiques courts (minuscules)   sur le thème de la fessée, paru aux éditions L’ivre-Book.

Ce livre numérique m’a été envoyé par une créature mi-ange mi-démon qui m’est bien sympathique. La jolie dame pensait que j’allais lui en ficher une, de fessée, sachant que je ne goûte pas trop ce genre de recueil collectif érotique…c’est comme ça avec les coquines, elles se mettent en insécurité et cherchent la punition en toute connaissance de cause. Mais elle en sera pour ses frais et cherchera des mains cuisantes ailleurs car figurez-vous que j’y ai trouvé un intérêt à ce petit livre au ton alerte et à l’écriture plutôt homogène. Étonnant, non ?

Il faut reconnaître que le format hyper court des textes, qui ne sont pas réellement des nouvelles,  ne facilite pas la tâche des auteurs. Au fait, pourrait-on faire érotique avec des haïkus, vraiment exciter ? Ce qui est sûr, c’est le véritable challenge que représente le renouvellement du thème de l’éloge érotique de la fessée en deux pages. La fessée,  point d’orgue de la punition que le soumis ou la  soumise attendent avec beaucoup de ferveur et quelque effroi, est difficile à traiter en littérature, il ne suffit pas de faire agenouiller la victime et de lui coller des claques sur le cul, les scénarios souvent en huis-clos sont immuables donc lassants, parce qu’ils sont codifiés depuis la nuit des temps et tous les soumis(es) et les maître(sse)s sont quasiment interchangeables, c’est ça l’ennui. Mission quasi impossible de réinventer l’écriture de ces contrats-types ou de ces postures.

Sans m’enthousiasmer complètement, ce qui a éveillé mon intérêt dans A toute volée,  ce sont les textes qui campent des bribes de vie arrachées au quotidien, un peu comme une fessée bien sentie qu’on a pas venue venir, des textes  suspendus dans le mouvement du geste d’une fessée particulière :  par exemple le joueur de guitare qui donne le tempo à son récit et annonce la couleur  du sort que va subir son  [.. premier amour et [sa]  première haine...] avec cette efficace et poétique évocation de l’ensorceleuse danseuse [..et le rouge de sa jupe est venu battre le renflement de ses fesses..] ; ou  la double narration miroir sans mention punitive du duo féminin,,  celle qui fesse et celle qui reçoit [...elle possède une force que je n’ai pas ; elle peut alors aussi me protéger...], ou  encore cette attachante histoire  inattendue d’amitié homme/femme perturbée par la demande de l’un des deux qui implore l’expérience de la fessée […Je frappe de toutes mes forces pour oublier, pour le punir de gâcher notre relation..] ;  et  peut-être  la vengeance  machiavélique, ce plat qui se mange froid [..crois-moi, tu n’as pas fini de payer…] , ou encore cette soudaine pulsion qu’a l’automobiliste envers l’auto-stoppeuse après qu’ ..[Elle a demandé si dans la boîte à gants il y avait des chewing-gums à la menthe, parce que dans toutes les boîtes à gants il y a des chewing-gums à la menthe. J’ai dit non, pas dans la boîte à gants ..]  .

Voilà, ce sont des scènes de vie comme ça,  hors du contexte fesseur attendu qui m’ont plu dans ce recueil, des fessées presque naturalistes en somme….

Une remarque : en lisant cet e-book, il m’est venu à l’idée que la fessée dématérialisée, numérique avait moins de saveur que celle administrée sur papier, avec son grain qui évoque la peau, je sais pas moi… mais du bouffant ivoire 80gr, couvert d’un couché satiné 300 gr titille plus l’imaginaire qu’un écran….

 

A toute volée,  numérique collectif – Editions l’ivre books –  mai 2014 – 2,49 euros –

→ Retour Accueil et + de chroniques

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Merci beaucoup pour cette chronique, qui nous a vraiment fait très plaisir ! J’aime l’image des bribes de vie arrachées au quotidien… quant à l’édition papier, on en rêve tous ! J’ai passé le message à notre éditeur 🙂

votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s