Clearpassion, chaude comme un petit pain

clear passionLes librairies numériques se multiplient comme des petits pains, et celui-ci se veut tout chaud.

Clearpassion,  propose de la lecture épicée, plus ou moins, au gré des goûts des lecteurs et des lectrices.  Des logos en petits piments indiquent la température ambiante du livre numérique, cela va de la romance sensuelle (romantique)  au texte très cru (averti.)  Encore que je ne vois pas trop ce que renferme le terme romance , ou romantique car un texte soft ou sensuel n’est pas forcément une romance, ni romantique.  Ce terme ressorti des oubliettes à l’occasion de la parution de 50 Nuances, revêt pour moi une notion de conte de fée à l’eau de rose avec des beaux et grands sentiments, aussi érotique ou sensuel  soit-il.

Ceci dit, sur le site de Clearpassion, tout est bien ordonné, un lexique de fantasmes et de mots coquins informe le lecteur s’il a besoin d’être éduqué en matière d’érotisme ,  par exemple un clic sur un terme  « ‘fellation' » ou « anulingus »  renvoie à quelques livres qui traitent de ces sujets. le choix est forcément réducteur car quasiment tous les livres,  je présume, parlent de ci-delà des pratiques répertoriées dans le lexique. Il y a alors d’autres façons de s’orienter, celle des alcôves d’abord,  vous pouvez choisir  les livres gay, ou lesbiens, le libertinage, le BDSM, les fantasmes ou la Romance. OU encore celle des rayons, un classement répertoriant  les audio-livres, les livres en anglais,  les BD, les beaux-livres,  les polars et le fantastique. Enfin, un blog d’actu traite de choses et d’autres relatives au sexe et à l’érotisme.

Le site met en avant les titres qui marchent bien et  des avis de lecteurs .  Je trouve quand même bizarre d’avoir trouvé dans les titres conseillés un titre de  Stefan Sweig , Le joueur d’échec, qui… vraiment n’a rien d »érotique ni de romantique. C’est un mystère de Clearpassion….

ClearPassion  est en fait  une filiale de e Techs & compagnie, start-up qui développe des solutions numériques pour les livres,  magazines, photos, vidéos, ainsi que des applications pour smartphones, tout comme elle est également éditeur de livres numériques. La start-up se lance aussi  dans une démarche web 2.5,, qui, parait-il (c’est pour moi du petit chinois) « consiste à apporter de la valeur ajoutée aux ressources gratuites du web 2.0, c’est à dire les blogs, les plateformes collaboratives de contenu, les réseaux sociaux. »   C’est cela le web 2.5….

votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s