marcher pour s’en sortir, ou comment aider les ados en perdition

marcher[ …Le fait de marcher  n’a pas en soi  une vertu curative par la seule grâce de mettre successivement un pied devant l’autre.

  Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire le voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait.

…. …. Marcher, c’est avoir les pieds sur terre au sens physique et moral du terme, c’est à dire être de plain pied dans son existence. Et non à côté de ses pompes.

La marche dénude, dépouille, elle invite à penser le monde… procure une distance propice avec le monde, une disponibilité à l’instant, plonge dans une forme active de méditation, sollicite une pleine sensorialité…La marche est une remise en ordre du chaos intérieur, elle n’élimine pas la source de la tension, mais elle la met à distance….]

Ces  propos extraits ça et là  du  livre Marcher pour s’en sortir, un collectif paru aux éditions érès  en 2012ne sont que quelques  unes des pistes  de réflexion pour faire comprendre comment de longues marches de près de  2000 km, le plus souvent à l’étranger,  peuvent remettre de jeunes délinquants  ou des ados déstructurés sur les rails de la vie.

C’est ce que propose l’association LE SEUIL, qui  prend en charge des jeunes en grande difficultés, confiés par des structures judiciaires ou sociales. Tous les adolescents à qui on donne cette chance de réinsertion active, sont volontaires et préparés psychologiquement et physiquement.

Chacun,  individuellement, effectuera une marche de 3 mois (entre 1500 et 2000 km)  accompagné d’un adulte, dans des conditions définies et acceptées au départ : pas de téléphone portable, pas de musique, un équipement et un matériel dont il est seul responsable,  et évidemment pas de cannabis ni  autre substance illicite. Le jeune participe au choix de l’itinéraire avec son accompagnant, il gère avec lui l’intendance,  recherche des gîtes et endroits où dormir, parfois dans la nature, fait la cuisine, la vaisselle.

Le lien qu’il tisse avec son binôme  est essentiel dans  sa reconstruction, tout comme le seront tous ceux qu’il tissera avec ses rencontres  faites tout au long de son périple, et bien souvent dans une langue étrangère puisqu’il devra converser avec des espagnols, des italiens, des anglais …selon la destination et les marcheurs qu’il croisera.

Pour réaliser combien cette expérience est riche et porteuse d’espoir, combien ces jeunes ont en eux des capacités qu’ils ignorent,  comment ils parviennent à se rapproprier leur corps, leur mental et retrouver confiance en eux,  il faut écouter les enregistrements proposés sur le site de FRANCE CULTURE, qui à cinq reprise a consacré son émission Les pieds sur terre,  à ces marches. Ainsi l’on peut suivre  en 5 épisodes, la transformation qui s’opère en Idan, racontée par lui-même.  Vous trouverez ci-dessous les liens

La fatigue, les efforts, les aléas de la météo, les envies de renoncements, la cohabitation, les accès de colère, la réflexion, l’environnement, les rencontres, tout concourt à faire cheminer l’adolescent vers le sortie du tunnel. Bien sûr ce n’est pas miraculeux,  si beaucoup reviennent avec un pied déjà plus sûr pour affronter la réalité, certains récidivent. Mais tous ont en eux, une formidable expérience qui saura les aider à avancer, même lentement,  même plus tard, et beaucoup plus sûrement que des mois d’incarcération ou d’enfermement en collectivité difficile, qui ne savent rien leur offrir  de mieux qu’un retour à la case départ, sans accompagnement individuel. 

marche

Plutôt que de les enfermer en prison ou dans des centres, dans un immobilisme répressif qui jamais ne les aide à se construire mais plutôt les conforte dans le fait  douloureux qu’ils sont aux marges d’une société qui n’a pas su les accueillir, la marche offre l’alternative de la remise en mouvement, de l’exigence des efforts physiques et de la réflexion. La rupture totale avec  leur milieu carcéral ou social, l’éloignement géographique avec leur misère et  leur souffrance, créent un vide nécessaire à la reconstruction.
l’association LE SEUIL, très bien relayée par France culture dans ses  émissions si bien nommées Les pieds sur terre explicite ses actions , mais aussi toutes les difficultés auxquelles  ont du se heurter ses membres pour faire accepter aux pouvoirs judiciares et sociaux, une autre approche de la délinquance, d’autres façons d’en sortir ces jeunes, en renonçant à l’obsession de la punition qui doit faire mal par la privation de liberté ou l’addition des humiliations et des souffrances.

Il ne faut pas croire que les jeunes sont conviés à aller se balader. D’ailleurs eux-mêmes ont très peur de cette épreuve. Marcher 2 000 km, leur parait tout d’abord le bagne…mais l’alternative de prendre leur destin en main les fait souvent accepter cette curieuse proposition, présentée comme une dernière chance ou une possibilité de libération anticipée.

Le livre « Marcher pour s’en sortir » est passionnant, même pour qui n’est pas a priori concerné par des ados en grande difficulté. Tous les acteurs de cette thérapie curative s’expriment, fondateurs, accompagnants, jeunes, équipe encadrante, familles…Pierre Joxe qui  en signe la postface, met en garde contre la dramatisation du discours politique dont se régalent les médias, qui désignent la jeunesse en difficulté comme un fléau menaçant qu’il faut éliminer, cacher, emprisonner de façon collective, quand il faudrait se pencher au chevet de ces jeunes en détresse et en déroute. Enfermer, punir, humilier n’a jamais fait  d’ enfants déboussolés et déstructurés des hommes et des femmes responsables.

carnet de route sonore d’Idan , 15 ans :

épisode 5 :

—————————————————————————————-

épisode 4 :

——————————————————————————————

épisode 3 :

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4536565


épisode 2 :

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4520849


épisode 1

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4520847


votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s