on parle de l’Emprise des femmes

→ le 14 février, sur le quotidien SUD-OUEST, en version papier et numérique.

___________________

→ le 9 janvier 2013 sur Terre Marine FM, émission de Jean-Louis Bresson, de 19 heures à 20 heures « A vrai dire », une heure de discussion sur le thème de l’emprise des femmes

___________________

→ le 4 janvier 2013   sur le site FNAC  :

un texte très chaud et déconcertant qui s’achève dans l’extrême

Ce livre est malheureusement présenté sous une couverture badine dans une collection rose alors quil mériterait une collection noire et pourpre . Il ouvre un éventail de plusieurs voix, ce qui fait varier les styles de manière très bien tendue et provocante . La narratrice – une voyeuse qui nous fait se délecter de ce quelle nous livre – donne quatre versions, confiées à la fin de son temps, par un homme , Dominique Allienne, voulant lui léguer ce quil a vécu de « lemprise des femmes ». Cest ainsi que, successivement, une nymphomane ( « Mon Doudou »), une rosière/sorcière ( il en existe encore, comme « Marthe » faisant payer « le prix de son hymen), puis des justicières (« Circée », la romancière aussi séprenant en fait dun personnage dont elle veut être « la dernière fois ») se relaient pour chercher à punir cet homme davoir trop aimé les femmes sans leur avoir jamais rien sacrifié. Les séquences sont dans lobsession de la domination – ou malicieuse, ou puritaine, ou cruelle – par laquelle en châtiant ( et même châtrant ?) un homme qui en jouit, la femme surpasse la parité Auparavant, la narratrice aura voulu lui faire toucher ce quest un véritable don sexuel : cest, pour elle, comme elle se plaît à faire et à lui raconter, dans une tournante dinconnus, souvrir à tous, les yeux rivés dans les yeux de son amant satisfait. Cest peut-être la clef du personnage féminin central de ce roman. Mais il ny a nulle part la clef de Dominique Allienne. Une part de mystère qui fait espérer une suite ?
_______________________

 →  Le samedi 15 décembre  2012 de 22 heures à minuit

PODCAST de l’émission Parlez-moi d’amour de Gabrielle Stefanski sur les ondes de la  RTBF1ère . La journaliste me reçoit de 22.00 à 23.00,  et lit des extraits de mon roman L’Emprise des femmes de 23.00 à minuit.

*   Notre entretien  de la première heure est consacré pour moitié à la sexualité et le cancer  et pour l’autre àL’Emprise des femmes et à la littérature érotique.

*   De 23 heures à minuit, Gabrielle Stefanski lit des extraits de L’Emprise des femmes

_____________________

→   le 7 décembre  2012 Sur  le journal 20Minutes.fr

________________________

→   le 7 décembre 2012  sur le site La Bauge Littéraire  

extrait  :Capture

[…Et c’est finalement celle des vies qui chancellent entre l’amour et la mort, dans une ambivalence où l’amour couleur de sang prend la place de Charon et offre un passage au vieux Silène fatigué :

… car je vous aime tant que je veux être à coup sûr votre dernière fois. (p. 115)

Une fois de plus, Anne Bert a fabriqué une de ses petites merveilles dont elle a le secret, patiemment travaillée au burin d’un style qu’elle sait manier comme d’autres le stylet, pétrie d’une culture peu commune qui permet de faire des découvertes à chaque bout de phrase. Et il suffit de se taire, de tendre la main à ses paroles, pour être emporté dans un de ses voyages dont on ne sait pas forcément où ils nous emmènent, mais qui nous laisseront à coup sûr plus riches….]

________________________________

→  le  28 décembre  2012 sur le blog Chocolatcanelle    eh oui..elle n’a pas aimé …

Publicités