les JO para-olympiques : honte à France Télévision

L’important ne sont pas les mots trompeurs. Ni les beaux discours. L’important, ce qui tend vers la vérité,  ce sont les faits et les actes.

Les handicapés ne sont pas plus visibles dans la rue, au quotidien, au travail,  au restaurant, au cinéma, dans les écoles..que sur les antennes et les ondes, même lorsqu’il s’agit d’athlètes ou de champions.

Les handicapés, si on doit ajouter encore une preuve à cette honte, ne sont pas dans la société. Ce n’est pas une question d’accueil. Surtout pas. Ces hommes et ces femmes accidentés de la vie ou de naissance n’ont pas à être accueillis parmi nous. Ils devraient normalement être avec nous.  Si le mot accueil est un mot très beau, cette notion d’accueil  peut aussi être  de nature   sournoise ou discriminatoire, mettant en évidence une différence qui n’est pas qu’une dissemblance visuelle.

Il n’y a donc pas de  mot juste pour qualifier la posture scandaleuse et  hypocrite de France Télévision face au JO para-olymiques.

Bien sûr, les présentateurs de tout poil se targuent d’honorer ces athlètes en leur consacrant une rétrospective quotidienne en fin d’après- midi ou des les mentionner ici ou là dans les journaux, jusque dans  le TLS (Tous le sport) sur la 3 à 20 heures,  avec par exemple la  mine  insupportable, entendue et amusée, d’Henri Sannier pour nous présenter une épreuve de course de vélo à 3 roues, genre tricycle…

….et  tout en reléguant la cérémonie d’ouverture sur France Ô.  Pas sur France 2 ni sur France 3. Ca veut tout dire.

Il y a un mot qui donne une idée de la chose, c’est le mot aumône.

D’un côté, les champions valides omniprésents pendant 15 jours,  ovationnés, portés au nues jusque dans la démesure,  des champions donnés en exemple, et de l’autre côté, très loin d’eux, les esquintés , les corps difformes, les roulettes des fauteuil gentiment mis sous la lumière, de façon condescendante, quelques minutes, avec le soin et la satisfaction de la bonne action faite.

France Inter, ce vendredi 31 août  après avoir juste mentionné une première médaille d’or (dont on ne sait rien d’autre que sa couleur) s’est tout de même fendu d’un petit papier. Et vous savez sur quel thème ? Non, pas sur un(e) champion(ne) .  Ni sur une épreuve. Non, sur le dopage. Pour bien montrer, n’est-ce pas, que ces sportifs sont comme les autres :  parce qu’ils trichent aussi. Et que c’est horrible, berk berk berk , parce que pour tricher , certains s’automutilent  des parties de leur corps indolores pour exacerber d’autres fonctions. Donc on a eu forces détails : punaises dans les fesses sur les fauteuils, ou même dans les testicules, clous dans un orteil….Voilà, vous voyez les handicapés sont comme les valides, et on le dit même dans nos journaux nous dit France Inter.

C’est tout simplement insupportable.

Il ne devrait même pas y avoir deux JO. Mais des épreuves de valides et de handicapés, dans un même temps, relayés  exactement de la même façon par les médias. Les mines hypocrites de cette télé  cachent  mal leur vraie pensée : les handicapés ne sont pas des hommes et des femmes comme les autres, mais des sous-hommes et des sous-femmes qui ne méritent qu’un  sous-traitement de leurs  sous-exploits. Et cela vaut pour les annonceurs puisqu’il est évident que si la télé ne retransmet pas ces JO c’est que les annonceurs ne veulent pas investir dans ce créneau. Puisque l’argent régit aussi la valeur des hommes…

Voilà ce que nous disent France Télévision et tous les médias qui n’accordent pas le même temps ni la même attention au JO para-olympiques, nous imposant cette vue de l’esprit et nous privant de leur superbe courage et de leurs fabuleuses performances. Ce que doivent  uniquement célébrer ces jeux olympiques.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s