vierge

– il faudra bien que tu le fasses Véra !

– pourquoi ?

– parce que c’est de l’ordre  naturel des choses et du monde

– ah

– quoi, ah ? tu ne vas pas rester vierge toute ta vie !

– et pourquoi non ? qu’y a-t-il de risible ou de monstrueux à ça ?

– pucelle à quarante ans…pffff….tu t’y vois ?  De quoi as-tu peur ? Pas baisée, tu seras frustrée enfin ! Et enlaidie . Faire l’amour illumine, te donne une pêche d’enfer. Jouir transcende, élève …

– Transcender ?  Je ne veux pas grimper plus haut que je n’ai le cul .  Je n’ai pas peur,  pas même des hommes. Je n’en ai pas envie.  Je ne veux  être ni percée ni remplie.  Je ne veux pas de sexe d’homme entre mes cuisses, c’est quoi cette injonction à se faire posséder ?  Sais-tu que cette nécessité dont tu  parles  n’est rien d’autre qu’un instinct de reproduction inconscient ?

– tu dis cela parce que tu es malade, déprimée ou traumatisée….et même si tu préfères les filles, tu peux espérer trouver du plaisir au plus profond de ton sexe.

– je vais très bien merci   et j’ai  tout ce qui me faut en extérieur pour me pâmer, vestibule de volupté, lèvres et clitoris. Mon refus, en plus d’être légitime si l’envie n’est pas là, est une volonté de femme libre.