Régals – en voix –

A écouter sur le lecteur ci-dessous, un peu de poésie érotique dans ce monde de brute que j’aie mise en voix lors d’une de mes séances de travail pour mes lectures érotiques.

Régals  (Femmes) VERLAINE

6 commentaires

  1. anne dit :

    je copie ici l’amicale critique d’écoute, constructive, de waid, reçue par mail :

    « ah le verbe c’est mon domaine

    je pense qu’il faut que votre micro soit plus prêt de votre bouche pour que l’on entende mieux et que l’on soit plus dans votre voix , là la distance fait un vide que l’on ressent , donc micro très près de vous, acheter peut être un micro spécial avec de la mousse au bout pour filtrer

    pour ce qui est du texte , il y a deux méthode soit celle ancienne d’une diction monocorde où l’on appuie sur les rimes , qui s’écoule comme le fameux textes d’Appolinaire le pont Mirabeau dont on a son enregistrement

    soit une façon plus vivante où l’on est acteur et l’on vit le texte , alors on insiste sur les mots qui donnent la situation pour la faire vivre

    pour ce qui des de votre lecture , je dirai un poil trop rapide , on est toujours rapide quand on lit alors que le lecteur doit avoir le temps de comprendre les mots et de les déguster : donc moins vite toujours moins vite

  2. sophie dit :

    Je suis fan de tes lectures :).

  3. E.S dit :

    Ca fait un drôle d’effet d’entendre votre voix , à l’inverse des gens de radio dont on voit le visage par après, c’est le visage qui étonne,
    vous j’ai vu votre visage sur la rubrique vous concernant il y a quelques mois et c’est votre voix maintenant sur ce poème de Verlaine qui donne chair à votre blog. Les voix sont absentes des blogs, mieux que des mots elles éclairent plus la personnalité, même mieux qu’une photo
    En tous cas belle expérience de balade de blogs ! En plus Verlaine…

  4. anne dit :

    moi , la poésie je la rédécouvre depuis que la lis à haute voix pour mes soirées de lecture

  5. waid dit :

    c’est depuis que je coquine que j’apprécie le pouvoir des mots et de la poésie

Les commentaires sont fermés.