sexe en texte – le magazine des Livres

En kiosque dès le 20 juillet, le numéro estival du  Magazine des Livres de Joseph Vebret propose  de  faire le point sur ce qu’est, en 2010, le sexe en littérature.  Si l’Internet et les médias dégorgent de sexe et de nudité racoleurs, si l’érotisme  et la pornographie ont  désormais valeur marchande et pignon sur rue sans que cela offusque grand monde, qu’en est-il dans nos bibliothèques et surtout chez nos éditeurs ? Le sexe a-t-il pu y trouver sa place légitime  au même titre que tous les autres sentiments et activités , beaux et laids,  qui animent les êtres humains et  nourrissent la littérature ?

Tang Loaëc, écrivain et créateur de la Vénus Littéraire,   a coordonné ce dossier auquel j’ai participé  en rédigeant l’article intitulé  « Question de genre »

Sommaire du numéro 25 du magazine des livres :

Digressions] Guest stars par Joseph Vebret

DOSSIER
Sexe et littérature par Olivier Bessard-Banquy
Genèse et métamorphoses de la littérature érotique par Tang Loaec
Question de genre par Anne Bert
La nudité, la femme et l’art par Orlando de Rudder
Extension du domaine de la littérature érotique par Tang Loaec
Contre l’érotisme par Orlando de Rudder

RENCONTRES
Marcelin Pleynet : « La solitude a un lien indissociable avec la création » par Joseph Vebret
Michel Le Bris : « Donner aux lecteurs une part des trésors accumulés pendant une vie » par Bertrand du Chambon
UNE VIE D’ÉCRIVAIN
Sandro Veronesi : « Donner une deuxième chance à la réalité » par Thierry Richard
ENTRETIENS
Patrick Cauvin : « Peut-on encore mener une carrière de « raconteur » ? » par Olivier Quelier
Émile Brami : « Pour qui aime la littérature, il y a des écrivains indispensables » par Joseph Vebret
Sébastien Doubinsky. La confession de Billy the Kid par Éric Bonnargent
Dominique Inchauspé : « L’influence du journaliste est supérieure à celle de l’écrivain » par Joseph Vebret
Juan Asensio : « Judas ou le refus d’être aimé, le refus de l’Amour » par Éric Bonnargent
Antoni Casas Ros. L’écriture anonyme par Éric Bonnargent et Marc Villemain
APARTÉ
Annie Lemoine. Nouvelle vie : l’écriture par Laure Rebois

CLASSIQUE
Vladimir Nabokov. Portrait d’un auteur en illusionniste par Frédéric Saenen
PERDU DE VUE
Stig Dagerman. Le jeu avec la mort par Michel Loetscher

LE CAHIER DES LIVRES
Focus, Romans, Polars, SF, Théâtre, Documents, Musique, Revues, Beaux livres, BD, En vrac

Les livres que vous n’avez pas lus] Des météorites signées José Bergamín par Bertrand du Chambon
Chemin faisant] Déroutes par Pierre Ducrozet
Les mains dans les poches] Le goût estival du morbide par Anthony Dufraisse
Musique & littératures] Brassens, poète chapardeur par Jean-Daniel Belfond
Relecture] Le crime de Lord Arthur Savile, Oscar Wilde par Stéphanie Hochet
Poésies] Host figure l’amante en remontant ses sources par Gwen Garnier-Duguy
Cinéma & littératures] Une douce odeur de violette par Anne-Sophie Demonchy
Lire la musique] Passions hendrixiennes par Guy Darol
Économie du livre] La FNAC, l’agitateur agité ? par Christophe Rioux

BONNES FEUILLES
La sélection d’Annick Geille : Promesses tenues
Fruits & légumes, Anthony Palou
Nos cœurs vaillants, Jean-Baptiste Harang
Le Sel, Jean-Baptiste Del Amo
Écrivains, Antoine Volodine
Le jour où le ciel s’en va, Jean-Philippe Domecq
La Montagne de minuit, Jean-Marie Blas de Roblès
Les meilleurs livres de la période par Annick Geille

Feuilleton] Conseils aux écrivains qui ont la migraine par Christian Cottet-Emard
Feuilleton] Voyage dans une bibliothèque par Raphaël Juldé
Feuilleton] L’Auteur et Internet par Emmanuelle Allibert
Visages d’écrivains] Julien Gracq par Louis Monier

Avec : Emmanuelle Allibert, Stéphane Beau, Jean-Daniel Belfond, Anne Bert, Olivier Bessard-Banquy, Éric Bonnargent, Brigit Bontour, Arnaud Bordes, Christian Cottet-Emard, Guy Darol, Hubert de Champris, Anne-Sophie Demonchy, Orlando de Rudder, Stéphanie des Horts, Bertrand du Chambon, Pierre Ducrozet, Anthony Dufraisse, Eli Flory, Gwen Garnier-Duguy, Annick Geille, Stéphanie Hochet, Stéphanie Joly, Raphael Juldé, Tang Loaec, Michel Loetscher, Clara Mainardi-Begnis, Valère-Marie Marchand, Ludovic Maubreuil, Christophe Mory, Olivier Philipponnat, Olivier Quelier, Laure Rebois, Thierry Richard, Christophe Rioux, Frédéric Saenen, Marc Villemain, Carole Zalberg. Photos : Louis Monier. Illustrations : Miège et Innocent.
Coordination : Delphine Gay.

site Joseph Vebret BlibliObs : Le livre des livres

5 commentaires

  1. Valmont dit :

    Mon commentaire n’est pas passé, cet après-midi, j’y disais en substance que justement j’avais écrit, coïncidence troublante, un post récemment, sur l’âge d’or de la littérature et de la poésie érotique, et une ébauche de bibliothèque idéale…

    http://effleurs-du-mal.blogspot.com/2010/04/quand-lerotisme-se-livre-les-sens-se.html#links

    La littérature et l’expression poétique sont pour l’érotisme l’un des plus beaux vecteurs, d’une grande liberté et palette d’expressions et de musiques charnelles, tout reste encore à faire et justement avec une place nouvelle à trouver et à prendre dans la jungle pas toujours glorieuse des nouveaux supports médiatiques qui véhicule plus souvent la pornographie que l’érotisme même explicite, dont d’ailleurs les réalisatrices comme Erika Lust offrent une nouvelle vision très fédératrice, bien à vous !

  2. anne dit :

    il ne faut surtout pas rater le papier d’Orlando de Rudder dans ce dossier, qui me fait bien rire, c’est rabelaisien à souhait et pas mal vu

  3. anne dit :

    Vous avez raison Christophe, à vrai dire, c’est juste une étourderie, je corrige , car un détail pareil change tout !

  4. Chr. Borhen dit :

    Tiens, si l’on considère le titre de votre note et celui du magazine brillamment chapeauté par Vebret, on s’aperçoit que l’ordre des majuscules a été changé. Enfin, ce n’est là qu’un minuscule détail. Mais « Livre », quand même.

  5. eric schnel dit :

    Je me demande si quelque chose a vraiment changé , ce n’est pas parce que certains éditeurs généralistes font des coups médiatiques avec des livres hard que l’érotisme en littérature à gagné son entrée par la grande porte : ça tord le nez manifestement pour accepter que le sexe fasse partie de la vie, ah ! la pudibonderie est encore bien présente malgré les représentations allusives- ou pas- dans les médias et sur notre chère toile. Bien souvent il y a amalgame : les récits érotiques ne sont pas tous des textes littéraires. Mais c’est valable pour tout récit ou toute fiction.

Les commentaires sont fermés.