la mort virtuelle, l’identité numérique post mortem, le business des larmes

Le monde virtuel est un monde vivant. Donc mortel . En parler ne fait pas mourir.

l’identité post-mortem

Laurie Lipton
Laurie Lipton

Certes, des blogs naissent et meurent sans avis. Disparaissent, occis par le clic déterminé de blogueurs désireux de faire disparaître de la toile leur présence, quitte à la ressuciter ou à la multiplier ailleurs puisque le blogueur est le seul être vivant à pouvoir jouir du don d’ubiquité.

Voila pour la mort  programmée du blog.  RAS.  Le blog est l’avatar du blogueur. Pas de service funéraire, pas de soucis de dernières volontés ni de succession, lorsque le blogueur le trucide.

Il en est tout autrement de la mort du blogueur ou du propriétaire d’un site virtuel. Par définition un blogueur mort ne peut plus fermer son blog, ni en récupérer son contenu, textes et photos. Son blog reste orphelin, ouvert à toute inquisition, pillage de toutes les données personnelles qu’il y a consignées.  Le blog du défunt est condamné à errer sur la toile, ouvert à touts vents,  peut-être même  encore  alimenté de commentaires, puisqu’il est probable qu’aucun lecteur  ou très peu ne recevront de faire part de décès.

Des blogueurs généreux peuvent arguer qu’ils lèguent justement au public chéri mon amour que sont leurs lecteurs l’ensemble de leur blog. Pourtant de nombreux blogs sont nourris de confidences intimes, de photos non moins intimes qui mettent  même parfois en scène d’autres qu’eux-même, pas forcément désireux d’être livrés à la faune internaute et à des utilisations douteuses. Le droit à l’image existe, même s’il est rarement respecté par l’internaute qui publie sans autorisation des clichés d’hommes ,de femmes et d’enfants.

Il en est de même pour les utilisateurs de Facebook  décédés dont les données seront définitivement disponibles, de même que l’accès à leur espace personnel, où tout un chacun pourra y laisser des messages , qui pourront se révéler malfaisants ou insultants à tout jamais, vu qu’il est peu probable que le défunt y réponde. Ou encore que deviendra le contenu des boites mails associées à Facebook ? Sans parler des comptes pro qui disposent de données d’entreprises.

L’internaute décédé aura donc son identité numérique qui lui survivra. Son désir de postérité en sera peut-être flatté, mais cette identité lui échappera complètement et pourra être aussi malmenée et salie. Il suffit déjà de voir que de leur vivant certains internautes sont trainés dans la boue sur leurs espace pour un oui ou un non pour un propos qui a déplu.

les messages post-mortem

Parceque la toile ne connait pas le silence, qu’il faut s’y exprimer, même réduit au silence par la force des choses,  aprèslamort.net vous propose de délivrer après votre mort à vos proches, amis ou ennemis,  des messages d’amour ou de haine que vous leur aurez préparés et postés de votre vivant.  A la seule condition que vous veniez régulièrement sur ce site pointer pour témoigner que vous êtes bien vivant. Je vous conseille de bien respecter la fréquence de cette  contrainte, car au troisième manquement à ce pointage vous serez considéré comme mort, et vos messages post mortem seront délivrés aux destinataires avec l’avis de décès. Disciplinez-vous que diable ! Ce service est gratuit.

le business virtuel des larmes

Enfin, parce que les larmes ne dispensent pas de verser son obole au business  virtuel de la mort, le site  du cimetière virtuel vous propose « d’honorer vos anges disparus avec le plus grand respect , de déposer des fleurs virtuelles qui comme les vraies fanent au bout de quelques jours et d’allumer des bougies »  . Les options sont bien sûr payantes pour rafraîchir vos fleurs ou déposer d’autres photos de vos disparus,  une boutique est à dispostion, paiement paypal.

On pourrait en rire si des petits visages d’enfants ne paradaient pas sur la page, certains sont à l’honneur en bandeau au hit parade de la semaine avec leur nom et les dates de leur courte vie. Nul doute que la souffrance et la démarche de leurs parents  sont respectables.  Personne ne peut imaginer et juger ce que dicte la douleur de la perte d’un enfant. Mais ce site ne l’est pas, respectable. Sous couvert de  bons sentiments et de sémantique mielleuse, il exploite les larmes des parents en les faisant passer à la caisse. L’offre alléchante gratuite n’est là que pour appâter pour consommer d’autres produits. Il me semble que d’aller au cimetière ou au funérarium ne coute rien, pour y déposer des fleurs, pas plus que d’aller se recueillir à l’église  au temple ou tout autre lieu de culte.

Enfin, il faut surtout savoir que quiconque peut afficher  n’importe quel défunt, célèbre ou pas  sur ce cimetière virtuel, lui construire un autel, lui déposer des fleurs virtuelles ou lui allumer des cierges, même si cela est contraire à sa volonté.

Faut-il se faire tatouer sur les fesses ses dernières volontés afin d’attester ne pas vouloir se retrouver  un funeste jour dans ce cimetière virtuel ? Cela suffirait-il à échapper à cet enfer ?  J’en crèverais deux fois, vu que je veux que l’on disperse mes cendres dans l’océan, sans bruit, loin de tout,de toute activité marchande et humaine, sans fleur ni cierge.

p1020545

Face à la mer, plutôt que sur cet écran, pour reposer enfin en paix.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. hoel caroline dit :

    http://www.free-thinkers.ch/life-after-death

    Voici un site ou des « libres penseurs » proposent aux internautes de mourir pour 20 jours afin d’experimenter une vie virtuelle apres la mort.
    Cette reponse artistique est une vision contemporaine des nouvelles facons de penser.
    Apres avoir rempli un court formulaire, un epitaphe et un composition florale sont generés en fonction des reponses données.
    Une fois ceci validé, vous retrouvez votre pierre tombale dans un cimetiere virtuel pour 20 jours à coté des autres internautes. Des interactions fortuites sont alors visibles..

    Ce cimetière vit par la participation des internautes, donc n’hésitez pas le tester.. plusieurs fois meme! il y a 600 places dans ce cimetière des libres penseurs…!
    merci a vous tous!

    Caroline Hoel ( libre penseur..)

    http://www.free-thinkers.ch/life-after-death

votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s