obscurantisme et hérésie chrétienne

 

préservatif

« vous n’attendez tout de même pas que le pape dise qu’il faut mettre un préservatif »  rétorque la très catholique Madame Boutin.

eh bien pourquoi pas ? 

Sans attendre que le pape encourage ses ouailles à batifoler à tout vent au moindre frémissement de leur libido, l’église pourrait porter un message de vie par la voix du saint Père, exhorter  ses fidèles à toujours privilégier la vie à la mort en admettant  l’usage du préservatif , lorsque la raison ou la sagesse viennent à manquer, lorsque le partenaire que l’on aime est atteint du virus ou qu’on le soupçonne d’infidélité,  ou lorsque, même jeune et vierge,  rien ne leur permet d’être sûr du jeune homme ou de la  jeune femme qu’ils ont rencontré et dont ils sont tombés amoureux.

Rien ne me semble t-il,  n’empêche l’église de consentir à cela, sans renoncer à ses convictions de fidélité et d’abstinence en dehors du mariage. A moins de croire  que les gens malades du sida sont de mauvais chrétiens qui méritent leur sort comme un châtiment divin. La pandémie du Sida comme punition contre la débauche et le dérèglement, la désobéissance et la dépravation.

Ce pape de 81 ans ne changera pas de position sur le problème du Sida,  droit dans ses bottes à des années lumières des réalités de notre époque,  ses certitudes plus fortes que sa miséricorde chrétienne. Intraitable envers les 30 millions de personnes qui vivent avec le Sida en Afrique subsaharienne, sans respect pour les 2,5 millions de morts, enfants compris.

 

valeurs chrétiennes

il est vrai que récemment l’Eglise nous rappelle que l’avortement est pire crime que le viol, et que des prélats  intégristes et négationnistes peuvent rejoindre la communauté chrétienne avec la bénédiction du pape.

en Swaziland la moitié de la population est en train de mourir  du Sida. Le pape ose dire que le port du préservatif aggrave l’épidémie. C’est une hérésie, un déni, une négation de la vérité scientifique.                                                                                   

 cheri-samba-sida

le vaticaniste italien Sandro Magister explique que  « la solution de l’eglise c’est la fidélité sexuelle » .Il poursuit sa critique de l’idéologie de la confiance absolue dans le préservatif      :      »  il n’est pas une solution à ses yeux  (l’ église) car c’est une fausse sécurité qui continue à encourager la promiscuité sexuelle »

l’église dit se battre contre le Sida en appelant à une éthique de l’amour, à une sexualité modérée dans le mariage (ce qui exclut tous les homosexuels) . L’église va jusqu’à dire que le sentiment amoureux, s’il s’accompagne d’un geste de méfiance, de protection  (l’usage du préservatif) n’a plus de sens.

 

education du comportement

le pape redoute l’impact de la laîcité et de la modernité sur la famille africaine , ou l’influence  des mouvements évangélistes qui concurrence la religion catholique. Il balaie l’indignation qui secoue la planète à l’annonce de ses propos dévastateurs et porteurs de mort en prônant l’éducation du comportement.  Il s’agit pour lui d’éduquer le bon sauvage à la manière coloniale, de lui faire perdre le gôut du désir et du sexe, de la polygamie, de contrôler ses pulsions , d’interdire toute tendance homosexuelle.

Voilà ce qu’entend  l’église par éducation du comportement .

Quand finalement le bon sens et l’amour du prochain inciteraient plutôt, pour éduquer  à en appeler à la citoyenneté des chrétiens et à leur sens de la responsabilité.

car seul celui qui est informé très précisément sur ce qu’il risque ou fait risquer à son partenaire et sur les moyens de s’en protéger et de protéger son partenaire peut seul, avec sa conscience agir en citoyen laïque ou chrétien responsable.

Qu’il s’abstienne, reste fidèle ou stable dans sa relation, ou qu’il se protège avec des préservatifs, cela ne regarde que lui et son partenaire.

l’information scientifique et citoyenne sur le Sida  , l’apprentissage du respect de l’autre , et la mise à disposition de protections, voilà ce que doit être l’éducation du comportement, si ce terme doit être employé. La notion  chrétienne de cette éducation n’est autre que de l’ obscurantisme et du prêche, en laissant  sciemment planer sur la tête des fidèles une épée de damoclès acérée et mortelle.

l’église brandit la menace de la colère de Dieu comme  autrefois les flèches divines de la peste, mais l’homme peut manifester sa colère contre Dieu et ses représentants parce qu’en 2009 , la salubrité publique est une affaire laïque et humanitaire qui regarde avant tout et exclusivement les hommes.

Il est tout à fait inadmissible qu’un homme  d’église de 81 ans, mette à néant des années d’efforts et d’espoir pour tous ces africains,  (et dans le monde) même si tout un chacun sait que le préservatif n’est q’un outil préventif , et qu’il serait aussi bon de ne pas oublier que le côut des médicaments consentis à l’Afrique  par les laboratoires pharmaceutiques qui s’engraissent  scandaleusement du virus,  restent prohibitifs pour cette population.

 

 tableau :  Chéri Samba-  Acrylique sur toile, paillettes et collage, CAAC .Genève.

 

 témoignage d’un camerounais sur les propos du pape , (commentaire : pseudo  africain averti)