post coïtum

dessin de Laurie Lipton
dessin de Laurie Lipton

Ça a fait toot toot…et le Mac s’est réveillé dans la chambre noire. J’ai sursauté dans mon sommeil sans rêve et écarquillé les yeux comme une zombie, hypnotisée par ce charivari qui me tétanisait.
L’écran explosa et vomit des flots d’ego boursouflés et de je majuscules, un torrent de mots fluorescents dégringolait de la lucarne béante charrié par un liquide d’humeurs troubles. Des mains tendues, des gémissements, des bouteilles à la mer, du fiel englué de miel, des rires, des pleurs, des bouches avides, des nombrils écorchés vifs bousculés par des sexes béants ou turgescents crevaient l’écran pour agrandir la brèche.
De la béance du Mac montait un vacarme d’injonctions d’amour et de reconnaissance, des cris apeurés polyglottes semblaient sortir des abysses de la solitude internaute. Comme dans une effrénée course de spermatozoïdes, ces naufragés de la toile s’acharnaient en se bousculant à grimper sur le lit pour me féconder.
Le lendemain matin, j’étais face à mon Mac et j’accouchais d’un blog .

votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s